TENSION ARTERIELLE

TENSION ARTERIELLE

 



Le Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle met en garde les Français à l'occasion de la journée nationale consacrée à cette maladie.

Infarctus, insuffisance rénale ou AVC peuvent être causés par de l'hypertension.

Attaques cérébrales et démences font partie des dangers menaçant l'hypertendu qui s'ignore ou néglige son traitement, soulignent les spécialistes à l'occasion de la Journée nationale de lutte contre l'hypertension, organisée mardi, sur le thème "Je protège mon cerveau en soignant mon hypertension!".

L'enjeu est d'importance: "15 millions de Français sont touchés par l'hypertension dont 10,5 millions sont traités", indique à l'AFP le Dr Xavier Girerd du Comité français de lutte contre l'hypertension Artérielle (CFLHTA) qui débute sa campagne 2009 à l'occasion de cette journée.

On peut décharger une brochure ou tester ses connaissances sur son site avec des "quiz" (questions vrai-faux) sur hypertension artérielle (HTA) et alcool, pilule ou exercice physique ou savoir comment mesurer soi même sa tension.

Espérance de vie

Mal soignée, l'hypertension artérielle peut provoquer des infarctus du myocarde, des insuffisances rénales, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), mais aussi des troubles de la mémoire, des démences", souligne le Comité .

"L'espérance de vie des hypertendus traités est identique à celle de la population indemne d'HTA, alors que celle des non traités est raccourcie de sept ans". "Le traitement anti-HTA est le seul moyen de prévention efficace reconnu pour éviter les risques de démence", ajoute le comité.

"En abaissant ses chiffres en dessous de 14/9 on peut réduire de 42% le risque d'AVC", relève aussi le Dr Girerd.

"Sur les patients traités, 51 % sont contrôlés (tension en dessous de 14/9) contre 40 % il y a 5 ans. Ce résultat place la France en tête des pays européens en terme de bons traitements", dit-il .

L'AVC est la 3e cause de décès en France et la 1ère cause de handicap (paralysie...).

De nombreuses études ont récemment démontré l'effet protecteur des médicaments antihypertenseurs contre le déclin intellectuel et la démence, selon le professeur Jean-Jacques Mourad, président du CFLHTA.

Parmi elles, une étude (appelée "Syst-EUR 2") sur près de 3000 patients pendent 4 ans, a prouvé pour la première fois en 2001 qu'un traitement antihypertenseur réduit de 55% les risques de survenues de démences de tout type y compris d'Alzheimer, souvent associée aux démences vasculaires.

Article paru dans le magasine l'Express du 18 décembre 2008

"Certains traitements contre l'hypertension sont jugés peu efficaces et trop chers".

 La polémique, née aux Etats-Unis, s'invite en France.

Il aura fallu une enquête du New York Timeset la vigilance d'un collectif français pour l'indépendance de la formation médicale (le Formindep) pour établir cette vérité dérangeante: depuis cinq ans, des patients soignés pour hypertension prennent des médicaments pas assez efficaces et trop chers. Une aberration, alors que 11 millions de Français sont soignés pour ce problème.

L'affaire remonte à 2002, quand un vaste essai clinique mené aux Etats-Unis aboutit à une conclusion surprenante: les bons vieux diurétiques des années 1950 protègent mieux les malades des accidents cardiaques que les médicaments sortis récemment des laboratoires pharmaceutiques.

Logiquement, les médecins auraient donc dû modifier leurs ordonnances en conséquence. Or il n'en a rien été. "Après un sursaut en 2003, la part des diurétiques dans les prescriptions [aux Etats-Unis] stagne puis baisse légèrement en 2007", s'étonnait le quotidien new-yorkais le 27 novembre 2008. Même chose en France: d'après les données de l'assurance-maladie, analysées par le Formindep, la proportion des diurétiques reste désespérément stable (à 54%).

Le phénomène s'explique, entre autres facteurs, par l'offensive des industriels en ­faveur de leurs dernières molécules, beaucoup plus onéreuses... En effet, celles-ci coûtent jusqu'à 20 fois plus cher que l'Esidrex, l'équivalent français du médicament sorti gagnant de l'étude américaine, vendu 7,5 centimes d'euro le comprimé.

Pour le Leem, l'organisme de représentation des laboratoires pour la France, cette polémique n'est pas fondée : "La Haute Autorité de santé a publié ses recommandations sur le sujet en 2005, remarque le Dr Chrystel Jouan-Flahault, directrice médicale pour les affaires scientifiques. Les diurétiques n'y sont pas plus préconisés que les autres types de médicaments.

Depuis très longtemps la Phytothérapie offre des solutions naturelles et efficaes pour réduire la tension artérielle.

Tensio4 est  un complément alimentaire qui réuni 4 plantes réputées pour leur bienfait sur le système cardi-vasculaire et qui peut significativement réduire votre HTA.

- soit en complément de votre traitement médicamenteux actuel

- ou soit en cure de base si votre tension ne nécessite pas de traitement mais d'une nouvelle hygiène de vie.

Dans tous les cas, le suivi médical reste indispensable.

Pour tout savoir sur l'hypertension artérielle:
 http://www.comitehta.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=67&Itemid=93http://www.comitehta.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=67&Itemid=93

Affichage par page
Trier par

TENSIO 4 BIO réduction de l'hypertension

Référence: GS 9081

14,20 € *
En stock

TENSIO 4 lot économique de 3 boites

Référence: GS 4009 B

37,95 € *
En stock

CO-ENZYME Q10 réduit les effets du temps

Référence: LC 4000

22,95 € *
En stock

CO-ENZYME Q10 PACK ECONOMIQUE DE 3 BOITES

Référence: LC 4000 B

61,85 € *
En stock

AIL -OLIVIER-AUBEPINE pack économique de 3 boites

Référence: BN 0046 B

29,70 € *
En stock

AIL -OLIVIER-AUBEPINE système cardio-vasculaire

Référence: BN 0046

11,95 € *

AIL EXTRA cholestérol et système cardio-vasculaire -20%

Référence: BN 0089

9,85 € *
13,55 €
En stock

LAPACHO bien être vasculaire -20%

Référence: NB 0100

9,98 € / unité(s) *
12,60 €
unité(s)
* Prix TTC